La césarienne

Si je ne peux pas vous dire grand-chose sur l’accouchement par voie basse, ne l’ayant pas vécu, je peux parler de la césarienne en toute connaissance de cause. Et dédramatiser.

Le mot césarienne vient du latin « cesare » (couper) et n’a rien à voir avec Jules César.

La césarienne peut être envisagée si votre bébé se présente par le siège, si votre bassin est trop étroit, ou s’il y a un problème pendant l’accouchement. Dans ce cas là, c’est une césarienne d’urgence. Sinon, elle est programmée.

Dans ce cas, vous rentrez à la maternité la veille en fin d’après midi, vous êtes épilée, une perfusion est posée, vous êtes à jeun à partir de minuit et devez prendre une douche à la Bétadine de la pointe des cheveux aux orteils. Vous devez en reprendre une au petit matin.

Dorénavant, la césarienne se pratique sous anesthésie locale (rachis anesthésique) dans la majorité des cas. Cela permet à votre conjoint d’assister à l’opération, si le règlement intérieur de la maternité et l’accoucheur le permettent.

Vous ne verrez rien (et votre conjoint) non plus, car il y a un champ qui fait écran. Tout va très vite, je suis rentrée en salle d’opération à 7h35 et ma fille est née à 7h46. L’anesthésie et la pose de la sonde urinaire ne font pas mal. On ne ressent aucune douleur, mais on « sent » quand le bébé est sorti du ventre. Après, cela dure encore un bon moment car le gynécologue doit enlever le placenta et vous recoudre mais vous n’avez d’yeux que pour votre Bébé, que l’on vient vous présenter avant de l’emmener se laver (il est vraiment très sale quand il sort du ventre de cette façon) avec le père et que l’on vous ramène dans un incubateur.

Votre cicatrice se situera en haut du pubis, au niveau des poils et sera invisible, même lorsque vous serez en bikini.

Quand tout est fini, on vous emmène avec votre conjoint et votre bébé dans l’incubateur, dans une salle de réveil, où vous restez un bon moment pour que l’on examine vos « constantes ». C’est à ce moment là que doit avoir lieu la « tétée de bienvenue ». N’hésitez pas à le rappeler au personnel médical car ils peuvent oublier.

Ensuite, on vous ramène dans votre chambre, avec votre famille et le personnel viendra régulièrement vous demander si vous avez mal et si oui, vous aurez du dafalgan dans votre perfusion.

Vous pourrez ressentir des démangeaisons dues à la morphine contenue dans l’anesthésie.
Il faut plusieurs heures avant que vos jambes ne puissent bouger et le soir, le personnel vous proposera de vous lever pour vous asseoir dans un fauteuil. Il faut savoir que plus vite vous vous lèverez, plus vite vous pourrez sortir de la maternité.

La sonde urinaire est enlevée au bout de quelques heures et vous obligera donc à uriner par vous-même, soit en vous levant (une épreuve), soit dans un bassin. Une autre épreuve est la première selle que l’on appréhende, de peur d’abîmer la cicatrice. Je suis un peu scato mais vous verrez que tout cela préoccupe beaucoup le personnel hospitalier. Ainsi, le premier prout vous permettra d’être réalimentée.

Le lendemain matin, une infirmière vous enlèvera votre pansement pour inspecter la cicatrice. Un conseil, prenez votre douche très tôt et mouillez « malencontreusement » votre pansement. Il s’enlèvera sans douleur…

Un truc pénible avec la césarienne, c’est la soif et la faim. On ne vous permet de boire qu’après plusieurs heures et le premier bouillon de légume arrive au bout d’une éternité.
Un autre truc pénible, c’est de ne pas pouvoir vous lever pour vous occuper de Bébé. Vous êtes sans arrêt obligée de sonner pour que l’on vous aide. En tout cas, c’est une bonne motivation pour vouloir se remettre très vite.

Il va être assez dur de s’asseoir et de se lever seule pendant quelques jours, se baisser est une épreuve et monter les escaliers en est une autre. Donc si vous avez un étage et que la chambre de Bébé et la salle de bains sont en haut, prévoyez un couffin et de quoi changer Bébé en bas.

L’accouchement par césarienne n’est pas un acte anodin. C’est une opération chirurgicale dont on se remet lentement. On ne peut pas se lever avant le lendemain, se déplacer dans sa chambre avant 2 jours, il faut appeler l’équipe médicale pour que l’on s’occupe de votre Bébé même pour un truc très anodin. En plus, on ne peut pas boire avant plusieurs heures et il y a 2 jours de diète au bouillon. La purée/jambon du troisième jour est un festin !
Ensuite il faut plusieurs semaines pour se remettre, la cicatrice est douloureuse, il est difficile de se baisser, de monter les escaliers, de porter Bébé et de se retourner dans son lit (il m’a fallu 3 mois pour pouvoir me retourner dans mon lit).
Il y a quelques semaines, Rachida Dati a suscité la polémique en sortant fraîche comme une rose et en grimpant 2 par 2 les marches de l’Elysée 5 jours après la naissance par césarienne de sa fille. J’avais juste envie de remettre les points sur les i ! D’ailleurs, j’aimerais bien savoir quelle potion magique ils lui ont donné à la clinique de la Muette…

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site